Koltès, l’autre et l’ailleurs